Vous avez envoyé une candidature : n’hésitez pas à relancer le recruteur !

Vous avez envoyé votre dossier de candidature comportant un CV et une lettre de motivation. Ça y est, le process de recrutement est alors lancé. Pourtant, il arrive parfois que le recruteur ne vous donne pas un retour rapidement. Que faire ? Le fait de relancer le recruteur constitue une étape incontournable en terme de recherche d’emploi.

Quel délai pour relancer ?

Suite à une transmission de candidature, un délai de 10 jours après postulation paraît juste pour relancer le recruteur. Dans le cas d’une candidature dans un cabinet de recrutement, vous pouvez envisager de relancer dès 5 à 7 jours.

Si le recrutement est un peu plus avancé et qu’un entretien a déjà été effectué par exemple, veillez à envoyer un mail de recrutement dans les deux jours qui suivent l’entretien au recruteur. En premier lieu, vous pouvez lui rappeler votre motivation et intérêt et ensuite, il est fort probable qu’il vous réponde en vous demandant de patienter 14 jours ou jusqu’à une date précise. De ce fait, vous pourrez mieux planifier votre prochaine relance. Après un entretien, il est conseillé de relancer le recruteur après 10 jours sans retour de sa part et dès une semaine si vous avez affaire à un recruteur en agence.

Relancer par téléphone ou par mail ?

De toute évidence, l’idéal serait de relancer le recruteur par téléphone. Si vous le sentez, n’hésitez pas à composer le numéro de votre recruteur. À défaut, la grande majorité des relances s’effectue via mail. Quoi qu’il en soit, sms et WhatsApp restent inenvisageables.

Si vous vous trouvez au stade de la candidature, mieux vaut ne relancer que les offres vous intéressant le plus et utilisez l’option mail. Par contre, si vous avez dépassé le stade du premier entretien, il convient d’envoyer votre mail au recruteur directement. À défaut d’adresse mail, vous avez certainement le nom de la société ou celui du recruteur. Email Hunter reste disponible si vous tenez à connaître l’adresse mail de votre interlocuteur.

Quoi dire ?

Pour relancer le recruteur au sein d’un cabinet de recrutement, mieux vaut rester franc et direct : Demandez s’il a des nouvelles, tout simplement. Dans le cas d’un recrutement en entreprise, privilégiez les phrases courtes et simples tout en faisant preuve de courtoisie. Votre interlocuteur ne doit en aucun cas ressentir que vous perdez patience, que vous êtes énervé ! Gardez-en tête que vous êtes le demandeur. Profitez de cet échange pour manifester votre intérêt et informer que vous restez disponible puis demandez, de façon précise, des nouvelles au sujet de votre candidature.

Lorsqu’une réponse défavorable vous est envoyée, il est toujours préférable de répondre. Remerciez de l’information, et pourquoi ne pas indiquer que votre intérêt pour la société reste entier ? On ne peut savoir ce que demain peut réserver.

Recrutement de candidats sur le plan international
Travailler en intérim : quels sont les avantages ?